Le Conseil municipal

Maire : GARRON Jean-Marie

1er Adjoint : CONSTANS Serge

2ème Adjoint : MARGUET Michel

3ème Adjoint : MESSAGER Daniel

Conseillères municipales : LIOTARDO Maria Teresa, GARRON Patricia

Conseillers municipaux : AVANIAN Jacques, CAURE Thierry, DA CUNHA Joaquim, MANCIOT Patrick, ROUVIER Daniel

conseil-2014

Histoire

“Artignosc-sur-Verdon” vient du nom de personne Artinius auquel s’est ajouté le suffixe ligure “Osco” pour devenir Artignosco vers 1200, Arinosc en 1235, Artinhosco au XIVe siècle et Artignosc en provençal.

En 1036, Bertrand De Pontevès, fils du seigneur de Barjols et fondateur du chapitre de cette localité, donna gratuitement aux moines de Saint-Victor l’église Sainte Marie d’Artignosc pour y fonder un prieuré.
Un siècle plus tard, les moines de l’abbaye marseillaise la cèderont à leur tour à ceux de Saint-Honnorat de Lérins, et dans la première moitié du XIIIe siècle, Pierre Négrel, évêque de Riez, en revendiquera la possession.

En 1385, la comtesse de Provence (la reine Jeanne) confiera la juridiction de ce fief à Foulques de Pontevès.
La peste et les guerres successives dévastèrent entièrement le village qui fut repeuplé, fin du XVe siècle, par des familles génoises et espagnoles.

En 1654, la seigneurie est aux mains des De Thoron, originaires de la ville de Digne. Antoine II de Thoron fut le premier seigneur d’Artignosc. Conseiller au Parlement de Provence, il épouse en 1654 Gabrielle de Boyer-Bandol.
A sa mort, il se fit inhumer sous l’autel Saint-Clair, dans l’église paroissiale.

A la limite des communes de Montpezat, Baudinard et d’Artignosc dans le Val Valour, une borne sculptée garde l’empreinte des armoiries des De Thoron: “armes d’azur à chien barbet d’argent (symbole de fidélité) avec trois besans d’argent”.pierre-au-blason pierre-3-blasons
Après la révolution, les armoiries d’Artignosc n’ont plus de chien barbet mais une fontaine aux eaux limpides surmontée de deux besans d’or sur fond d’azur. La fontaine est d’argent comme il se doit.

Présentation de la commune

Artignosc-sur-Verdon, pays du soleil et de l’eau, vous attend !

“D’Azur à une fontaine d’Argent surmontée de deux besans d’or”, telles sont les armes de notre village.

Artignosc-sur-Verdon, situé idéalement à 515 m d’altitude, à la lisière du Var et des Alpes de Haute-Provence, non loin des Gorges du Verdon, bénéficie d’une forte attractivité touristique grâce à la retenue d’eau dite “de Quinson” créée à la suite de la construction du barrage de Sainte Croix.
Les vacanciers sont attirés par les activités nautiques proposées, mais aussi par le cadre superbe et protégé de notre région.

Le village, construit à flanc de collines, a fait l’objet d’une remise en état soigneuse et intelligente en terme d’aménagements et de rénovations contribuant ainsi à l’ embellir de façon spectaculaire.
Les ruelles récemment refaites sont bordées de maisons anciennes dans un état de conservation remarquable.
L’ancien château des Thoron (XIVe et XIIe siècles) domine le centre du village.
L’église romane du XIe siècle, le lavoir couvert, la fontaine où l’eau pure et fraîche coule en abondance, les platanes et marronniers posent leurs ombres sur la place centrale du village.
Vous aurez également accès à l’ancien four à pain qui donne lieu chaque année à une “Fête du pain”, le dimanche de la Pentecôte.

Aux abords du village, vous ne pourrez résister à l’invitation à la promenade ou à la randonnée des collines verdoyantes. Le GR99 qui traverse le village vous y guidera sûrement.

capture01